2 min read

Aimer trop un mec qui est aimé par un autre

Quand tu lis un post sur le blog de Mojoboam et que tu te dis que ça explique bien la relation que tu avais avec "lui". Ce post ne sera pas une lettre. Car je ne penses pas que je lui aurait parlé de cela. Néanmoins, cher lecteur, j'ai eu envie de le partager avec toi. Parce que ce que décrit Nicolas (aka Mojoboam) me fait énormément penser à ce que j'ai vécu. Sauf que j'était l'autre personne dont il parle. Celui qui reçoit de l'amour déjà de quelqu'un d'autre, et qui n'est pas toujours disponible.

J'avais conscience de cela. Pour autant, j'aimerais vous offrir mon point de vue, qui n'est sans aucune prétention celui de l'autre donc il parle. Chacun sa vie, chacun ses émotions. Mais le prétexte est là.


J'étais avec Anthony et on traversais une période vraiment difficile quand je l'ai rencontré.

Cela faisait assez d'année qu'on était ensemble Anthony & moi pour qu'on ai, doucement, plus vraiment envie l'un de l'autre. J'ai toujours pensé que c'est lui qui s'est désintéressé de moi, ou plutôt qu'il a pris peux quand j'ai décidé de lui parler de mes fétiches. Peut être un peu des deux. Contrairement à mes précédentes relations il n'y avais jamais eu de tromperie, de grande révélation et de perte définitive de toute confiance qui nous avais poussé à en arriver là. Non. Cela s'était juste estompé avec le temps. D'abord il a cessé de vouloir me prendre, tout en ne voulant pas que moi je le prenne. Sous l'odieux prétexte que ce n'était pas très propre. Puis ça a été pareil pour la fellation. Et il était bien sur bien trop prude pour jouer avec des sex toys à la place ou se stimuler un peu avec du poppers. On continuais à se câliner mais il ne me touchait plus, et repoussé mes tentatives de le caresser.

Alors, naturellement j'imagine, j'ai fini par ne plus le caresser non plus. Ne plus lui faire des avances. J'ai appris à ne plus le désirer charnellement. Car cela me faisait toujours trop mal, immensément, d'être rejeté de la sorte. A chaque fois, mon coeur se brisais un peu. Et je n'ai que trop fréquenté ses sentiers pour savoir que cela n'amènerais qu'à l'inévitable issue de la séparation par manque de sentiments qui se seraient taris. Par protection peut être. A force d'être éconduit.

Cela à fini par nous éloigner, creuser un fossé et cultiver un mal être chez moi qui fait que, lorsque je l'ai rencontré, well. J'étais déjà dans un processus de remise en question de mon couple. Je ne me sentais pas aimé, pire j'avais l'impression de dégouter Anthony donc je discutais avec pas mal de mec. Et c'est là où je l'ai rencontré. Enfin rencontré, c'est un bien grand mot. Disons qu'on a repris contact après s'être rencontré quelques années auparavant.