1 min read

Quatrième lettre

On s'est reparlé avec lui, et il m'as fait comprendre, ou plutôt j'ai compris, qu'il ne voudrait plus de mes nouvelles. Plus que je l'approche. Car il était blessé. C'est bien normal, je le comprends. J'aurais sans doute eu la même réaction. Vouloir se protéger. Alors je lui ai écrit, une lettre qu'il n'aura jamais.


C'est bizarre.

On s'est reparlé vite fait il y a des mois et puis plus aucun contact. Comme je sais pas si c'est voulu ou pas de ta part, je ne force rien. J'espère que tu vas bien. De mon côté ça roule. On a acheté, le déménagement est fait. On déballe les cartons et on réfléchis aux transformations qu'on va faire. Ca nous as beaucoup rapproché.

J'ai recommencé à parcourir toutes les musiques que j'ai jamais aimé dans ma bibliothèque Google Musique et je suis tombé sur une qui m'as fait pensé à toi.

Ca faisait des années que j'avais pas écouté Gravitonas. D'une certaine façon ça m'as fait pensé à ce que tu as fait. Tu n'as pas pris peur quand je t'ai montré mes cicatrices. Mes péchés. Tu m'as brisé un peu plus que je ne l'étais pour me guérir. Pour qu'ensuite je puisse aller mieux. J'ai du mal à trouver les mots pour l'exprimer. Je suis sans doute très maladroit.

Et oui, le clip est à jeter.