1 min read

Seconde lettre

De retour de mon voyage aux USA, plus que mouvementé, j'ai ressentit à nouveau le besoin de lui parler. Sans vraiment le pouvoir.


Finalement Anthony est venu. Au dernier moment. Comme d'habitude. Je devrais avoir l'habitude de ce genre de manoeuvres.

C'est assez étrange de l'avoir qui viens finalement après avoir atteints un point si "loin" dans l'opposition. Etrangement ca c'est bien passé. Plus ou moins. Comme à chaque fois qu'on part en vacances tu vas me dire. J'ai visité ce que je voulais visiter et j'ai vu les gens que je voulais voir. J'ai même pris un peu de bon temps avec l'un d'entre eux. Ce qui a mis Antho dans un état de frustration et de colère qui a explosé le jour de mon anniversaire dans la rue à NY. C'était un des pires anniversaires que j'ai eu ses dernières années. Parce que j'ai du faire semblant que tout était ok avec mes amis présents à NY alors qu'à l'intérieur je brulais de colère. On va rentrer à Paris là. Je ne sais pas trop quoi penser de tout cela. Ma psy va avoir du taf à démêler tout cela après 1semaine et demi oh god. Moi je sais pas trop quoi en faire. Apres le traditionnel ca va mieux, feat "on peux essayer d'ouvrir le couple", suivi d'un caca nerveux parce que on est couple ouvert, et de mon épiphanie autour du "c'est pas ca que je voulais en fait". Parce que oui. J'ai pris du bon temps. Mais j'aurais pus pleurer après l'avoir fait. J'étais mal. Parce que j'ai réalisé que c'était juste une béquille et que ce que je voulais vraiment, c'était ce qu'on avait avant, et pas cela. Je sais pas quoi faire de tout ca. Et je sais pas si je pourrais t'en parler un jour.